INTERVIEW WATCH

L’interview de Jean-Claude Biver: Zenith, Land Rover et les bouledogues

18 octobre 2016

zenithlandroverphoto-32

Watch-her a eu le privilège d’interviewer à Paris Jean-Claude Biver, patron du pôle horloger de LVMH, et figure emblématique du monde horloger à qui le succès colle à la peau depuis longtemps. Entrepreneur avide, showman talentueux, un homme qui prône l’amour universel mais ne perd en aucun cas sa crédibilité d’homme d’affaires. Et « papa » d’un bouledogue français en prime, de quoi faire chavirer mon cœur de passionnée et inspirer mon âme d’entrepreneur.

 Jean Claude Biver signe un partenariat entre Zenith et Land Rover.

C’est à Paris, la veille du lancement presse du Mondial de l’Automobile, que Zenith accueille la presse internationale pour annoncer son nouveau partenariat ainsi que pour présenter son nouveau modèle dans la gamme El Primero.

La manufacture du Locle n’a pas choisi Land Rover par hasard, l’alliance avec la marque est un accord parfait et signe la rencontre entre deux légendes, une montre et une voiture créées en 1969 qui ont toutes deux subsisté aux affres du temps pour acquérir leur statut d’icône. Pourquoi Land Rover et non Porsche? Malgré le pédigrée sportif de la marque, Zenith se veut une marque emblématique s’intéressant à tous, et comme Monsieur Biver nous l’a si bien expliqué, si la Reine Elizabeth peut conduire une Range Rover au même titre que Pipa ou Kate, alors c’est un produit universel qui peut plaire à tout le monde, c’est dans cette optique qu’il veut positionner la El Primero ; une légende peut convenir à tous les amoureux du style et de la qualité.

Dans un deuxième article qui sortira ces prochains jours nous vous présenterons la montre El Primero Range Rover Special Edition conçue pour l’occasion ainsi que l’interview de Gerry McGovern, directeur artistique de Land Rover.

PS : Cher Monsieur Biver, nous attendons avec impatience un wrist shot de la Reine Elizabeth avec sa El Primero Range Rover au volant de sa Range Rover.

zenithlandrover-10

INTERVIEW JEAN-CLAUDE BIVER

WH: Je suis une jeune amérindienne vivant reculée dans la forêt amazonienne sans contact avec le monde moderne, et nous devons nous présenter. Qui êtes-vous, Monsieur Biver?

JCB: Je suis un passionné en général et surtout passionné d horlogerie et j’en ai fait mon metier. Je suis donc un privilégié d’avoir comme métier ma passion.

WH: La Ranger Rover et la Zenith El Primero sont nées la même année, en 1969. Bientôt 50 ans plus tard, toutes deux sont devenues des icônes, chacune dans leur catégorie. Comment ça se fabrique, une icône?

JCB: Une icône se crée par la qualité, la compétence et ensuite par l’immobilisme. Si un produit change chaque année, on pourrait presque dire que c’est un produit mode et il ne deviendra jamais une icône. La Range Rover est devenu une icon car, à part quelques face-lifts, changement esthétiques, et les adaptations mineures que le temps a amené et que la technologie a permises, elle est restée la même voiture, et c’est la même chose pour la Zenith El primero. Si Hermès avait changé de sac après le Kelly, le Kelly ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui. Pour créer une icône il faut de l’immobilisme et le courage de ne pas changer.

WH : Nous sommes un blog spécialisé dans lhorlogerie féminine. On a reconnu longtemps un petit côté macho à lindustrie horlogère. Comment comptez-vous vous adresser à cette part de votre clientèle à lavenir?

JCB: Le macho dans l’horlogerie convient parfaitement à la femme puisqu’elle est l’égal de l’homme. Et étant l’égal de l’homme je ne vois pas pourquoi nous devrions faire des modèles spécifiques pour les femmes plus petits, plus mignons. Ca ne correspond pas à la femme moderne. La femme moderne peut porter des Tods comme un homme, des jeans, conduire une Porsche décapotable comme un homme. C’est ça la vraie femme moderne, libre, dynamique, libérée. Et pour cette raison là, nous nous adressons aux femmes comme aux hommes, et ce petit côté macho ne me dérange personnellement pas, bien au contraire. Je trouve assez attractif qu’une femme puisse s’approprier des éléments un peu macho. Comme je trouve attractif que de temps en temps un homme puisse avoir un côté un peu féminin. Car dans chaque homme il y a une part de féminité qu’il ne s’agit pas de cacher, mais d’exploiter. Pareil pour la femme. L’équilibre fait la richesse, et la richesse est conçue par des composantes contraires. Des contraires naît une tension qui est très bénéfique pour l’évolution.

WH : Cest donc vers cet esprit non genré que lon retrouve chez Hublot avec la Big Bang et chez Tag avec la Carrera que vous allez évoluer ?

JCB: Exactement, nous voulons des montres unisexes qui plaisent à la fois aux hommes et aux femmes. Nous considérons que les femmes puissent préférer un diamètre plus petit, certaines couleurs ou finitions, et nous proposerons des variations de ces modèles. Mais sur la toile de fond ce sont les mêmes objets et j’aimerais supprimer d’ailleurs le terme « montre femme » et « montre homme ». Certaines plaisent plus aux hommes, d’autres plaisent d’avantage aux femmes, mais on fait d’abord des montres.

WH : Hublot et TAG Heuer & Zenith, trois marques ayant une forte identité, comment gérez-vous la segmentation de marché entre les 3 marques?

JCB: Ces trois marques ont trois positionnements très distincts et il est impossible de les confondre. Une Tag Heuer a un prix moyen de 2500 euros, une Zenith de 6500 euros et une Hublot vaut trois fois cela. Il y a aussi des looks et stratégies marketing très différentes, Tag Heuer avec un positionnement plutôt sportif, Hublot dans le Luxe et Zenith que l’on associe aux legendes comme l’automobile historique, Cohiba ou encore les Rollings Stones.

WH : Quels sont vos projects pour Zenith ?

JCB: Zenith est une « légende », avec la gamme El Primero, Elite ou encore Pilot. Comme je l’ai dit avant, le moins on fait, le mieux c’est pour l’image d’une icône. On doit seulement l’adapter. On doit continuer à créer la légende, à travers la modernité et le sex appeal, mais pas trop, si on modernise trop on détruit son image et on la vulgarise. Le challenge est de moderniser sans détruire, normalement quand on modernise un produit on fait que le produits précèdent devient vieux.

WH : Je crois savoir que vous êtes un grand sportif, quel est votre rapport personnel à lautomobile sous un angle sportif et passionné?

JCB: Tout à fait. Comme la plupart des garçons j’ai plus joué avec des voitures qu’avec des poupées. Quand le gosse devient adulte il continuer à jouer mais avec des voitures plus grandes. Mon rapport à la voiture est tout ce qu’il y a de plus normal chez tous les garçons. Maintenant j’ai eu le privilège d’avoir pu m’offrir des voitures qui me faisaient rêver enfant. Voitures historiques et modernes. Et il n’y a rien de mieux dans la vie que de pouvoir réaliser des rêves. La réalisation d’un rêve est un sacré aboutissement dans une vie. Et je souhaite à chacun de réaliser un maximum de rêves. C’est ce qui donne du charme et de l’espérance. Si l’on sait d’emblée que l’on ne va pas pouvoir réaliser un rêve on est dans le pessimisme total. Les Beatles chantaient « There is nothing you can do that cannot be done ». C’est génial, l’optimisme total. Et c’est de cela que l’on se nourrit et qui nous permet de croire et réaliser nos rêves.

WH : Après cette montre dessinée en partenariat avec Gerry MCGovern, que peut-on attendre à lavenir, du partenariat présenté aujourdhui?

JCB: Beaucoup de synergies, nous ne feront pas qu’une montre, nous développerons un partenariat à 360°, avec de la visibilité pour Zenith dans les points de ventes Range Rover et inversement. Et donc nous aurons un vrai partenariat.

WATCH YOUR QUESTIONNARY

  • Votre première montre? Omega Speedmaster.
  • Quand avez-vous fait la dernière fois quelque chose pour la première fois? Tous les jours.
  • Vous êtes team chien ou team chat? Je suis les deux, car j’ai un bouledogue français qui ont un caractère à la fois de chien et de chat. Donc je pense pouvoir être les deux.
  • Vous avez une machine à voyager dans le temps. Futur ou passé? Dans le futur, je veux être connecté au futur.
  • Possédez-vous une montre connectée? Bien sur une Tag Heuer et je la porte tous les jours.

zenithlandrover-7zenithlandrover-9zenithlandrover-24Evènement Zenith-Range Rover, au Tir aux Pigeons, Bois de Boulogne, le 29/09/2016. Agence Just'N'joy.
c) Guillaume Murat T: +33 6 09 86 37 97 guillaumemurat@gmail.com www.guillaumemurat.com

Photos: Guillaume Murat, www.guillaumemurat.com

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Chronomaster El Primero Range Rover Velar Special Edition - WATCH-HER mercredi 8 mars 2017 at 09:53

    […] l’automne passé nous avions rencontré et interviewé Jean-Claude Biver (à relire ici), patron du pôle horloger de LVMH lors de l’annonce de ce […]

  • Leave a Reply


    *