SPECIAL FX

Special FX: Lady Arpels Ronde des Papillons

24 novembre 2016

vca-ronde05

Depuis de nombreuses années, Van Cleef & Arpels occupe une place à part dans le monde horloger grâce à sa collection des Complications Poétiques. Les montres issues de cette collection sont l’expression de la rencontre entre l’univers délicat et malicieux de Van Cleef & Arpels et le contenu technique de mouvements  de haut niveau. Mettant en scène les thèmes favoris de la Maison de la Place Vendôme, elles offrent bien plus qu’une lecture alternative du temps par le biais d’affichages rétrogrades ou de complications astronomiques ou décalées. Elles proposent tout simplement une autre relation avec le temps qui passe, l’indication de l’heure ne devenant qu’un prétexte pour vivre des instants de grâce et de magie.

Le plus remarquable avec les Complications Poétiques, c’est que la dimension technique, pourtant créative, innovante et résultant du travail d’horlogers extrêmement réputés s’efface face à l’émotion créée par l’observation des cadrans. Il suffit de suivre du regard les déplacements d’une fée, d’une ballerine, le parcours d’un oiseau ou d’un papillon pour oublier les nombreuses pièces cachées dans le boîtier, pourtant nécessaires à la réussite de telles animations.

La Lady Arpels Ronde des Papillons entre dans cette catégorie de montres où tout semble naturel, fluide et qui pourtant exige un mécanisme  complexe. Van Cleef & Arpels reprend plusieurs de ses sujets fétiches en combinant sur le même cadran l’hirondelle porte-bonheur, la fragilité des papillons  et la légèreté des nuages. Tous ces éléments se positionnent harmonieusement les uns par rapport aux autres  pour définir une scène aérienne qui indique le temps. L’hirondelle est dédiée à l’affichage des heures grâce à son aile gauche qui suit une échelle graduée de 0 à 12. Cet affichage est habituel dans le contexte des Complications Poétiques puisqu’il s’agit d’un système rétrograde, l’hirondelle revenant automatiquement à zéro à la fin de la 11ième heure.

Pourtant, il serait erroné de considérer la Lady Arpels Ronde des Papillons comme une nouvelle interprétation d’un affichage utilisé antérieurement. La différence majeure réside dans le comportement des papillons qui sont dédiés à l’indication des minutes. Il est extrêmement rare d’observer sur un cadran  un affichage des minutes séparé en trois parties. Mais il est encore plus rare de se rendre compte que ces trois parties n’ont pas la même durée: deux segments de 15 minutes succédant à un segment initial de 30 minutes. Cette étrange répartition n’a qu’un seul but: mettre en valeur le déplacement des papillons.

Si vous observez de près la graduation des minutes, vous vous rendrez compte que les intervalles de 5 minutes n’ont pas tous la même longueur. Je touche à travers ce point précis une des spécificités de cette montre qui la rend si originale: les papillons ne volent pas à vitesse constante! L’astuce se trouve dans l’utilisation d’une roue elliptique qui en tournant, accélère et ralentit leur vitesse de déplacement.

Vous pouvez alors penser que cet artifice est un peu vain. Après tout, comment la différence de vitesse peut-elle être perceptible alors qu’il faut une heure pour effectuer le parcours complet de la graduation des minutes? Van Cleef & Arpels a pensé à ce détail en rendant possible le lancement à la demande du ballet des papillons  en pressant le poussoir à gauche du boîtier. Les papillons prennent alors leurs envols, les uns après les autres et se cachant entre les nuages une fois leurs trajectoires achevées. Le rendu visuel est saisissant et nous assistons véritablement à un ballet aérien et merveilleux d’une durée de 10 secondes. S’agissant d’une animation mécanique, les déplacements sont très légèrement saccadés ce qui donne une sensation supplémentaire de fragilité absolument charmante. Et bien entendu, la Lady Arpels Ronde des Papillons a de la mémoire puisqu’une fois l’animation achevée, les papillons reprennent leurs positions initiales avant le lancement du ballet… c’est-à-dire celles qui indiquent le temps tout en tenant compte de la durée de l’animation.

vca-ronde01

Le mouvement qui équipe la montre possède donc la puissance nécessaire pour gérer le module rétrograde des heures (l’hirondelle), les minutes à vitesse variable (les papillons) ainsi qu’une animation à la demande exclusive à Van Cleef & Arpels. Le diamètre du boîtier étant de 38mm, ce mouvement possède une taille raisonnable et sa réserve de marche est dans ce contexte contraignant limitée sous la quarantaine d’heures. Il est composé d’un calibre de base automatique en provenance de ValFleurier qui anime la mécanique complexe de l’affichage. La contrepartie d’une telle structure du mouvement est sa relative épaisseur qui se ressent au niveau du boîtier puisque la hauteur de ce dernier dépasse légèrement les 13mm. Cependant, cette hauteur tient également compte des effets de profondeur saisissants du cadran obtenus grâce aux nuages présents sur plusieurs niveaux.

J’apprécie beaucoup la présentation du fond du boîtier et de la masse oscillante qui sont des clins d’oeil à la scène qui se déroule côté cadran. J’y retrouve tous ses acteurs: l’hirondelle sur la lunette, les nuages sur le verre et la lunette et bien évidemment les trois papillons sur la masse oscillante. Le ballet se déroule donc des deux côtés de la montre!

La Lady Arpels Ronde des Papillons ne possèderait pas cette dimension magique si la qualité de l’exécution n’était pas au niveau de la prouesse mécanique. Van Cleef & Arpels démontre une fois de plus toute sa maîtrise décorative en combinant avec bonheur plusieurs métiers d’art. Les éléments que je préfère sont incontestablement le cadran et les nuages en nacre. Ils décrivent un ciel subtil, clair, fait de transparence et de reflets de lumière. Les papillons et l’hirondelle en or gris sont décorés à la peinture miniature et offrent un contraste suffisant avec le cadran pour assurer une bonne lisibilité du temps… et profiter pleinement de l’animation! La centaine de diamants qui apportent leur touche précieuse sont sertis avec raffinement et élégance et s’intègrent avec bonheur autour du cadran animé.

A l’issue du SIHH 2016, je n’avais aucun doute: la Lady Arpels Ronde des Papillons faisait partie de mon podium du Salon, toutes montres masculines ou féminines confondues. Et la raison pour moi de ce choix est finalement très simple: car au-delà de la qualité de son exécution et de sa prouesse mécanique, cette montre est avant tout ludique et interactive. Elle permet tout simplement, à travers le ballet des papillons de jouer avec le temps. N’est-ce pas le plus beau des privilèges?

– François-Xavier Overstake, Equation du Temps

vca-ronde02 vca-ronde04

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply


*